C’est quoi un T-shirt pour les papas ?

Le T-shirt est un cadeau symbolique qui peut être offert à une occasion particulière. Lorsqu’il est personnalisé, il acquiert une valeur assez spéciale. Mais qu’est-ce que qu’un T-shirt pour les papas ? Vous trouverez la réponse à cette question à travers le présent article.

Lire la suite

Couturière, un métier d’avenir?

Le métier de couturière est un métier qui a beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Autrefois, la couture était quelque chose que les familles faisaient ensemble, mais dans le monde trépidant d’aujourd’hui, c’est devenu un travail isolé et solitaire.

L’ère numérique a vu la popularité croissante de l’achat de vêtements plutôt que de leur fabrication. Les entreprises de vêtements sous-traitent désormais leur production dans des pays comme le Bangladesh, où les coûts de main-d’œuvre sont moins chers.

Mais la fast-fashion a atteint ses limites, et de plus en plus de consommateurs se tournent vers le Made in France. On assiste à un retour de notre industrie de la confection et à la réouverture de certaines usines. Plus que jamais, la couture a le vent en poupe… alors pourquoi ne pas en faire votre métier?

Quels débouchés pour une couturière?

L’industrie de la couture s’est développée ces dernières années. Il existe de nombreuses opportunités pour les couturières de trouver du travail dans l’industrie. L’une des compétences les plus recherchées dans l’industrie est la capacité de coudre des motifs complexes, qui sont souvent transmis de mère en fille ou de grand-mère en petite-fille, mais les progrès technologiques ont rendu possible pour toute personne possédant une machine à coudre et une connexion Internet. Si vous voulez faire carrière dans la couture, vous pouvez vous établir en tant qu’indépendante, mais aussi devenir créatrice de mode, concevoir des vêtements, travailler comme technicien de couture pour les grands noms de l’industrie, du luxe ou de la maroquinerie comme Dior ou Louis Vuitton.

Quelles compétences pour une couturière?

Pour être couturière, il faut avoir beaucoup de compétences. Par exemple, ils doivent être physiquement forts et habiles avec leurs doigts, ce qui est nécessaire pour coudre des vêtements. Ils ont également besoin de patience et d’un grand sens du détail. Coudre demande de la persévérance, de la concentration. ET si vous devenez couturière dans l’industrie, vous travaillerez à la chaîne, sur des tâches répétitives.

Compétences principales:

– force physique

– dextérité dans les doigts

– patience

A votre compte, vous devrez en plus être un chef d’entreprise, vous occupez de l’administratif, de la comptabilité, de la vente aux clients, des réseaux sociaux et de votre communication…

Combien d’argent pouvez-vous gagner en tant que couturière ?

Une couturière gagne entre 534 € bruts et 2 382 € bruts par mois en France, soit un salaire moyen de 1 392 € bruts par mois. Si vous tenez compte des heures supplémentaires et des primes, les gains pourraient être plus élevés. Le salaire médian brut va de 1660 € pour les couturières de l’industrie à 1970 € pour les tailleurs et couturiers qualifiés. Il atteint 3730 € pour un chef couturier du cinéma, du théâtre ou de l’audiovisuel (source : Insee).

Est-il difficile de devenir un technicien de couture avancé ?

Puisque la couture est une forme d’art et un métier, vous devrez être patient et prêter attention aux détails. Apprendre à coudre peut sembler une tâche ardue, mais ne vous inquiétez pas ! La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses ressources disponibles qui peuvent vous aider à démarrer.

N’hésitez pas à prendre des cours pour apprendre les bases de la couture: cela vous donnera l’occasion de mettre en pratique vos compétences nouvellement acquises. Votre professeur vous montrera également comment commencer à coudre en toute confiance lorsque vous abordez un projet, et surtout comment coudre des finitions impeccables. Car le couture amateur et la couture professionnelle n’ont pas le même niveau d’exigence.

La couturière est aussi passionnée de tissus. En école de couture, vous apprendrez aussi de nombreuses connaissances théoriques sur l’histoire des tissus, comment ils sont tissées, les différentes sortes de tissus existants, leurs avantages et leurs inconvénients…

Conclusion : quels sont les avantages de devenir un technicien en couture expérimenté ?

Une fois que vous avez les compétences nécessaires, il y a de nombreux avantages à devenir un technicien en couture expérimenté. La première est que vous pourrez devenir indépendant. Ceci est souvent cité comme l’une des caractéristiques les plus attrayantes de cette profession car elle vous permet de travailler sur vos propres heures. Vous pouvez également choisir où vous souhaitez travailler et sur quels projets vous souhaitez vous concentrer.

Un autre avantage de devenir un technicien en couture expérimenté est la flexibilité qui accompagne le fait de savoir coudre différents articles. Cela signifie que s’il y a des périodes d’arrêt, vous aurez toujours besoin de moins de temps d’arrêt que les autres professionnels car les gens auront toujours besoin de vêtements ou d’autres produits ménagers réparés ou recousus.

Débutant : Comment réussir son crochet macramé ?

Le macramé est une technique de tissage très délicate. À la croisée du tissage et du crochet, il constitue l’un des modèles révolutionnés de création de tissu en sorte de dentelle. Il permet de réaliser seulement à l’aide des doigts diverses créations de broderies. Si vous souhaitez apprendre le macramé, découvrez ces quelques astuces pour débutant.

Lire la suite

L’éventail, l’accessoire mode indispensable de cet été

À la base, accessoire de mode, l’éventail a quand même su se trouver une place dans les maisons et dans le quotidien de plusieurs. Aujourd’hui, l’éventail est devenu un instrument de prédilection pour femmes et hommes, surtout pendant les journées de fortes chaleurs, grâce à des plateformes comme « Maison de l’éventail ».

Lire la suite

5 complications qui peuvent arriver pendant la grossesse

Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte ? Toutes nos félicitations ! À partir de maintenant, vous allez devoir suivre votre état de santé à la loupe. En effet, vous devez redoubler d’efforts pour ne pas attraper certaines maladies qui pourraient causer des complications au cours de votre grossesse.  

Les infections

Au cours des neuf prochains mois, il faudra faire attention à ne pas avoir une infection qui pourrait causer des complications. Parmi les plus dangereuses, il y a la listériose, la toxoplasmose, la rubéole, la varicelle et l’infection urinaire. Concernant cette dernière, elle est assez fréquente pendant la grossesse. En effet, la production d’hormones étant en hausse, la vessie devient plus paresseuse. Heureusement, il est tout à fait possible d’éviter ces infections. En plus des vaccins, vous allez devoir surveiller votre alimentation et boire beaucoup d’eau.

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel arrive souvent au cours du 2e et 3e trimestre. Pour le dépister, la femme doit se soumettre à un test de glycémie au début même de la grossesse. Il est crucial de soigner cette pathologie, car elle peut causer de nombreuses complications. En effet, un taux de glycémie anormalement élevé peut entraîner une infection urinaire, un accouchement prématuré, un diabète de type 2 après la grossesse, une malformation de l’enfant, une hypoglycémie néonatale, un syndrome de détresse respiratoire…

L’hypertension artérielle

S’il y a une complication que les femmes enceintes redoutent, c’est certainement l’hypertension artérielle. Si cette maladie n’est pas prise en charge rapidement, elle peut finir par causer une crise d’éclampsie dont les conséquences sont très graves pour le bébé: mort fœtale et retard de croissance in utero. Pour la mère, les effets de l’hypertension sont également importants : mort maternelle et autres complications sur les organes sur le long terme.

Le syndrome du canal carpien

Alors qu’il est peu connu, le syndrome du canal carpien est une complication fréquente au cours de la grossesse. Les causes sont encore incertaines, mais il semblerait qu’il soit dû à la rétention d’eau et à l’enflure qui compriment le nerf. Dans la plupart des cas, les symptômes apparaissent pendant le dernier trimestre : engourdissement, picotement et des douleurs au doigt et au poignet. Pour le tunnel carpien, quels sont les traitements naturels ? Il est conseillé de consulter un spécialiste pour bénéficier d’un traitement adapté. Ainsi, la maladie ne persistera pas au-delà de la grossesse et elle ne deviendra pas handicapante pour la maman.  

La grippe

Il faut savoir qu’une simple grippe peut nous conduire à l’hôpital lorsqu’on est enceinte. En effet, le système immunitaire est modifié par la grossesse. De ce fait, on est plus vulnérable à la grippe. Les complications les plus fréquentes sont constatées au niveau de l’appareil respiratoire de la mère. Et si cette dernière n’est pas prise en charge à temps, elle peut décéder. 

Les avancées de la chirurgie orthopédique

Le quotidien d’un chirurgien orthopédiste est en constante évolution. Les techniques de diagnostic et de traitement ne font que s’améliorer d’une année à une autre. Le domaine de la chirurgie orthopédique connaît donc plusieurs avancées grâce à l’ingénierie médicale. Plusieurs méthodes innovantes sont désormais utilisées permettant un soulagement plus rapide que lors de l’utilisation des techniques ordinaires. Grâce à ce guide nous allons mettre le point sur quelques techniques adoptées par les experts de la chirurgie orthopédique et qui montrent les avancées impressionnantes de la discipline.

L’arthroscopie

La technique consiste à introduire dans l’articulation une fibre optique reliée à une caméra. Appelé l’arthroscope, l’appareil permet la visualisation sur un écran télévisé qui garantira un diagnostic précis. La technique permet l’utilisation des matériaux comme les pinces, les rasoirs, les sondes diathermiques ou la fibre laser pour couper ou même pour recoudre des structures comme les tendons, les ligaments et les os. Les avantages de l’arthroscopie sont la précision, l’absence de douleurs et le fait qu’elle n’est pas hémorragique.

Le traitement non-chirurgical

Les spécialistes en orthopédie suggèrent dans la plupart des cas de commencer par des traitements non-chirurgicaux. Voici quelques-uns :

  • La prévention

Le fait de prévoir le geste qui est à l’origine de l’accrochage peut fortement aider dans le traitement d’un syndrome. En plus du repos, l’application de la glace et la prise d’anti-inflammatoires peuvent offrir un soulagement dans la plupart des cas. Ces gestes peuvent être suggérés par les spécialistes d’une clinique privée d’orthopédie de confiance à Montréal. Ils veilleront au suivi de toutes les étapes nécessaires avant de prendre la décision de procéder à la chirurgie.

  • Le traitement par infiltrations

En plus du traitement chirurgical développé et l’utilisation des technologies médicales, il existe des techniques non-chirurgicales efficaces dans plusieurs traitements. Par exemple, le traitement de la bursite de l’épaule par infiltrations est une solution qui offre un soulagement au patient. Il s’agit de l’infiltration de cortisone sous guidance échographique. Ce traitement peut être considéré après deux mois sous certaines conditions comme l’absence de déchirure et la limitation des infiltrations de 2 à 3 maximum.

À retenir

L’ingénierie médicale a permis à la chirurgie orthopédique de réaliser plusieurs avancées dans le domaine de santé. Grâce à ces techniques développées, dont nous venons de citer quelques-unes, une chirurgie peut durer seulement de 30 à 40 minutes et le patient n’a plus besoin d’une anesthésie générale pour recevoir son traitement. La science qui évolue de jour en jour, offre beaucoup plus de possibilités aux chirurgiens comme aux patients.

Préférez le made in France

La globalisation du commerce international fait que le marché français est rempli de produits venus de tous les horizons. Ces différentes fabrications sont contrôlées et certifiées suivant les normes les plus rigoureuses. Les productions Made in France ne jouissent pas toujours de la   primauté qui leur est due par les Français. Et pourtant, elles présentent plusieurs avantages. Voici 3 atouts majeurs du Made in France.

L’assurance d’une qualité irréprochable

Le premier gage qui vous est offert par les produits Made In France, c’est bien la qualité. La  reconnaissance du pays à l’international concerne la finesse de ses productions.  Dans plusieurs secteurs, cela est valorisé par le savoir-faire des artisans locaux qui ont pris le soin de perpétuer des procédures anciennes et authentiques. On entend de ce fait des éloges de la laine, du vin, de la gastronomie et des vêtements Made in France. À cet effet, se démarquent les structures artisanales de fabrication de vêtements telles que « Coccinelle ». Cette entreprise implantée en Bourgogne, en Haute-Savoie, dessine et produit avec amour des chaussettes Made in France disponibles sur https://www.chaussettes-coccinelle.fr/ .

Adhérente de la FIMF (Fédération Indépendante du Made in France), la société vous donne d’autres garanties. Il s’agit surtout du label EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) et de la certification EOKO-TEX Standard 100. Vous avez ainsi des chaussettes produits en France au design accrochant disposant d’une qualité et d’un confort irréprochables. Néanmoins, toutes ces qualités peuvent induire  un coût de vente légèrement élevé. Cela est dû au coût de la main-d’œuvre en France. Toutefois, le prix équivaut valablement à cette garantie de qualité que vous offrent les produits Made In France.

Un soutien de taille pour les producteurs nationaux

Les producteurs de l’Hexagone ont besoin avant tout  du soutien des consommateurs français. C’est pour cela qu’il est important d’acheter du Made In France. Les importations des produits étrangers tendent à faire décroître les productions dans le pays. Il s’agit là d’un facteur qui cause la dévalorisation des produits français et qui participe aux taux élevé de chômage dans une certaine mesure. Le marché français est un marché de consommation important. Il est donc d’un soutien inestimable si tous les Français se mettaient à soutenir leurs entreprises de fabrication. Tout cela agit directement sur l’économie nationale. Cette dernière se trouve nettement soutenue par une conscience de consommation des produits nationaux.

Le respect de l’environnement

Acheter des productions françaises, c’est également être soucieux de la planète. L’empreinte carbone des articles conçus en France est moindre par rapport à ceux venus d’ailleurs. Cela est dû à deux facteurs importants. Primo, les normes françaises sont des plus strictes quant à l’émission des gaz à effet de serre comparativement à celles de nombreux autres pays. Aussi, l’importation vient avec son lot de dégradation de la planète. En effet, plus les produits étrangers sont consommés, plus les importations deviennent importantes. Cela n’est plus un secret pour personnes que le transport de marchandises depuis l’autre bout du monde entraîne grandement la dégradation de l’environnement. Choisir d’utiliser les produits locaux, c’est donc décider d’impacter significativement et positivement la protection de la terre.

 

Réussir une garde-robe minimaliste en 5 étapes

Dans un monde où l’équilibre écologique devient de plus en plus fragile, et quand on sait que l’industrie textile est la plus polluante, il est important de ne pas succomber à la tentation de la surconsommation ! Comment donc satisfaire à ses addictions tout en étant plus responsable ? On vous dit tout !

1)     Désencombrer votre garde-robe

La première étape consiste à faire le tri dans votre dressing. Vous y accumulez sans doute de nombreux vêtements peu ou jamais portés dont vous avez oublié jusqu’à l’existence ! Il est donc temps d’organiser un vide armoire avec les copines qui seront ravies de cette aubaine. A défaut, mettez-les en vente sur les sites de vêtements d’occasion, vous participerez à l’économie circulaire !

2)     Se poser les bonnes questions 

Vous devez réfléchir au style qui vous correspond le mieux et au type de vêtements que vous préférez. Pensez aussi au look dans lequel vous vous vous voyez dans quelques années ! Vous serez ainsi certaine de la garde-robe qu’il vous faut.

3)     Déterminer son style

Il y a des couleurs qui vous vont mieux que les autres, qui flattent davantage votre teint. Dans une garde-robe minimaliste, vous devez choisir au moins trois couleurs qui s’accorderont quelles que soient l’occasion, par exemple le noir, le blanc, le gris constitueront la couleur de vos basics. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de place pour les autres. L’idée est de pouvoir assembler quoi qu’il arrive.

Attention aux effets de mode : certaines coupes de vêtements tendance ne sont peut-être pas adaptées à votre style. Tenez-en compte.

4)     Choisir ses vêtements

Il y a des vêtements pour travailler et ceux pour les loisirs. Il vous faut savoir quels vêtements sont nécessaires dans votre quotidien. Par exemple, si vous pratiquez plusieurs sports différents, vos tenues pour la pratique sportive devront être interchangeables. Optez par exemple pour un legging qui se porte aussi bien pour l’escalade, le yoga et le footing ! Et adaptez le nombre de vêtements au rythme de votre laveuse : évitez deux cycles par jour mais aussi les cycles à moitié vide.

5)     Faire du shopping

Une fois votre tri terminé, vous savez ce que vous allez conserver et ce qui vous manque. Vous êtes fin prête pour aller magasiner. Déterminez votre budget, au besoin demandez un prêt sans enquête de crédit, et partez chiner vos bonnes affaires. Misez sur la qualité : qui dit minimaliste signifie que vous serez obligée de les porter plus souvent.

4 risques d’accidents courants liés à la couture et le secteur du textile

En atelier, les risques de blessures sont bien réels : projection d’aiguille, de rivets ou de boutons même si les machines sont équipées d’écran de protection, coupures, TMS (troubles musculo-squelettiques)…Comment les réduire au maximum ?

1) Les projections dans les yeux

Les projections dans les yeux occasionnent de nombreuses blessures dans les yeux. L’entretien des machines et la vigilance devraient pouvoir réduire significativement les risques de projections dans les yeux. S’assurer que l’aiguille est bien fixée, ajuster la grille d’entraînement, mettre en place un écran de protection sur les machines à boutons et les machines à rivets. Mais ce n’est pas tout : chaque écran doit être adapté à la taille des pièces de tissus travaillées et sans reflets.

Par ailleurs, l’insuffisance de lumière dans les ateliers est responsable d’une fatigue oculaire. Or le travail minutieux exige un éclairage performant adapté à la précision des travaux de coupe et de couture. Il faudrait panacher les sources de lumière artificielle et naturelle de manière à atteindre au moins 500 lux.

2) Les blessures aux mains

Les gestes répétitifs ou les positions de la main contraintes peuvent être à l’origine d’une compression du nerf médian dans le tunnel carpien. Elle provoque alors dans les doigts de la main des douleurs, une sensation de fourmillement ou d’engourdissement ainsi qu’une faiblesse musculaire à terme. Il ne faut pas confondre le syndrome du tunnel carpien avec une rupture du tendon extenseur qui survient fréquemment chez les travailleurs manuels et qui révèle un doigt en maillet. On fait la différence grâce à la chute de la dernière phalange et l’absence de douleur. Il est important de diagnostiquer un doigt en maillet pour le traitement à mettre en place.

3) Les blessures liées au bruit

Le bruit est un facteur de stress et de fatigue mais à la longue, il peut aussi générer des lésions aux oreilles. Or dans les ateliers de couture, en fonction du nombre de machines, les décibels peuvent vite augmenter, ce qui a des effets négatifs sur la santé : acouphènes, hyperacousie, perturbation du sommeil, conséquences sur les comportements, notamment l’intelligibilité de la parole, rôle aggravant sur les pathologies cardio-vasculaires.

4)     Les troubles musculo-squelettiques

Les TMS sont le plus souvent consécutives à une absence d’ergonomie des postes de travail : dorsalgies, tendinites ou bursites de l’épaule, épicondylites du coude sont les pathologies les plus fréquentes observées dans le milieu du textile.

Lisseur de cheveux : découvrir la gamme Steampod

Les lisseurs Steampod ne sont plus à présenter. Depuis plusieurs années, les personnes qui l’ont adopté n’ont pas cessé de vanter ses performances. Toutefois, si vous ne l’avez pas encore, cet article vous aidera à faire votre choix parmi de nombreux modèles sur le marché. Vous pouvez ensuite parcourir les avis des uns et des autres, puis recherchez une plateforme qui propose un steampod pas cher . Le steampod est un appareil qui sert à lisser les cheveux, en utilisant la chaleur et de la vapeur. Il s’utilise sur les cheveux secs et généralement après avoir appliqué un soin botox cheveux ou à la kératine. Il insuffle la vapeur dans les cheveux, pour que le passage des plaques limite les effets de la chaleur sur les cheveux. Nous vous recommandons l’un de ces modèles, ci-dessous.

Lire la suite

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén